Le sort des Juifs de Naltchik

Source: F. MacLean, The Field Men (1999)

Source: Archives fédérales allemandes. Bundesarchiv Ludwigsburg.

Déposition de Jacob G., à Brême, le 4 avril 1962. Ancien membre du Sonderkommando 10b.

« Nous sommes arrivés à Naltchik quelques jours après Noël 1942 selon moi. Nous avons pris nos quartiers dans le bâtiment du NKVD. L’ensemble du bâtiment était occupé par le SK10b (…). Quand on me demande ce que le commando a fait à Naltchik, je dois dire que l’essentiel consistait en la surveillance de notre hébergement, avec l’aide des auxiliaires locaux. Une fois nous avons dû accompagner un camion qui devait récupérer du matériel particulier (…).

Je me souviens qu’un grand nombre de prisonniers étaient détenus dans une sorte de garage accolé à une cour. Il y avait là des hommes, des femmes et des enfants. J’estime leur nombre entre 50 et 70. Je ne saurais pas dire exactement parce que plusieurs camions ont été chargés de prisonniers et sont partis. Il devait s’agir de partisans et de Juifs. Je ne sais pas où ils ont été emmenés (…).

Peu avant notre départ de Naltchik nous avons été convoqué un après-midi avec nos armes et chargés dans un camion. En tout nous étions une vingtaine d’hommes.  Nous avons été conduits jusqu’au site de l’exécution : une tranchée antichar en dehors de la ville. Un autre camion roulait avec nous, chargé de 30-40 prisonniers sortis de la prison ressemblant à un garage. Les détenus sont montés du camion sous la surveillance de deux hommes du SD. Ces détenus étaient des hommes, des femmes et des enfants.

Nous avons atteint la tranché antichar en une demi-heure en véhicule à cause du mauvais état des routes. Une fois arrivés, j’ai été placé au poste de surveillance à 300-400m de la tranchée antichar pour empêcher les passants de s’approcher du site de l’exécution. Je ne saurais pas dire combien d’hommes ont été affectés au barrage sur la vingtaine d’hommes présents, peut-être quatre ou cinq. Les autres ont dû se rendre sur le site de l’exécution et probablement constituer le commando d’exécution.

De mon poste je pouvais observer comment les détenus ont été descendus des camions et comment on les a amené jusqu’au bord de la tranchée antichar. D’après moi, tous les détenus ont été placés en même temps au bord de la tranchée. Les gens du SD présents sur le lieu de l’exécution ont pris une certaine distance et la pétarade a éclaté. On n’a pas tiré en une salve, je n’ai entendu aucun ordre de tirer non plus. C’était une série de tirs isolés, jusqu’à ce que toutes les personnes fussent fusillées. Les prisonniers n’avaient aucun bagage lors du transport jusqu’au site de l’exécution et ils n’ont pas été obligés de se déshabiller. On a tiré à la carabine je crois, comme nous n’avions pas de pistolets-mitrailleurs. En-dehors des hommes du SD il n’y avait personne sur le site de l’exécution, seulement quelques civils qui essayaient d’emprunter la route que l’on barrait et qui ont été renvoyés. L’ensemble de l’exécution a duré maximum une demi heure je pense. Nous sommes retournés ensuite à nos quartiers. De retour à l’hébergement les hommes du commando qui avaient participé comme tireurs ont reçu du schnaps (…). D’après moi, il y avait des Juifs parmi les victimes. Je me souviens avoir vu des gens typiquement Juifs de l’Est, avec des peyot et des barbes. Des femmes avaient aussi des allures typiquement juives. Je ne sais pas combien d’enfants étaient présents, peut-être trois ou quatre, portés dans les bras. L’enfant le plus âgé devait avoir entre quatre et cinq ans.

Après cette épisode je suppose que les autres prisonniers, partis du lieu de détention en camion, ont aussi été fusillés dans cette tranchée antichar. Je ne suis certes pas allé moi-même au bord de la tranchée antichar, mais j’avais vu de ma position qu’un grand nombre de cadavres gisait déjà en désordre dans la tranchée. J’ai aussi senti une odeur âcre de putréfaction quand le vent venait de la tranchée antichar ».

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :